BROKATOF
le blog collectif des membres du collectif
Au néant les barrières
Categories : Artistes Brokatof | Auteur : boutroskatof

On ne comprend pas. Alors que dans les locaux de Brokatof, L’1consolable, notre fameux « rappeur, traceur et chomeur décompléxé » passe son temps à faire des tractions dans l’ascenseur ou des siestes dans le hall d’accueil, dans la vraie vie, il n’a de cesse de produire des albums étonnants. Comment fait-il pour donner l’illusion qu’il chôme sa carrière de star du rap, alors qu’il accouche dans l’ombre sans cesse de nouveaux couplets? Sa dernière oeuvre porte un intriguant titre « Au néant les barrières » et a été conçu à partir des poèmes de Kemal B.

Retrouvez, à travers 16 morceaux courts et concis, les thématiques chères à l’1consolable traitées avec une approche poétique et « lyricale »(vive les emprunts à l’anglais) innovante.

Il est sorti le 20/10/2013, en écoute gratuite ou en téléchargement à 8€ sur bandcamp.

Site officiel: http://www.l1consolable.com/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

De Lille à Marseille, de Luxembourg à Kigali, au Canada, en Belgique et dans la plupart des pays du monde on attend la 07 Avril pour commémorer les 20 ans du génocide des Tutsis du Rwanda. Pour se rappeler tous ensemble que l’humanité à atteint le pire de son histoire au printemps 1994. Les temps […]

Alors qu’actuellement une promotion phénoménale sur le nouvel album de Daft Punk bat son plein, une question agite de nouveau la toile : Les Daft Punks sont-ils des opportunistes et pilleurs musicaux ou des génies et créateurs de talents ? Si l’on ne compte pas l’album live Alive et la bande Originale du film Tron, […]

C’est du rap fils, du boom bap pour les fans des années 90 Rappait Ben du Puzzle en 2008. Cet artiste qui rappait dans le même album (Suicide Commercial) Retour en 98 montrait une réelle envie de retour aux sources, à ce qu’on appel l’âge d’or du rap Français. En effet pour beaucoup, moi y compris, […]