BROKATOF
le blog collectif des membres du collectif
Ça fait quoi d’être un ouvrier « importé » ?
Categories : Artistes Brokatof | Auteur : boutroskatof

affiche-bd01

Il s’agit d’un « livre-disque », une histoire de l’immigration poétisée, quelques jours de l’existence d’un homme, Jean Tshisuaka, congolais en exil dans la capitale française. De Paris à Kinshasa, l’auditeur-lecteur suit les pas du jeune homme, en errance à travers les deux villes, à la recherche de sa place dans chacune d’elle.
Au livre qui fait dialoguer les textes d’Apkass et les œuvres du plasticien Bruce Clarke, succède ensuite, un album composé par Jr EakEe, Florent Dupuit avec une phonographie de Jérémi Nureni Banafunzi, Benoit Thuault et Apkass.

Une œuvre à expérimenter, à creuser sans shémas, inspiré des travaux passionants du plus grand sociologue, collaborateur de Bourdieu et théoricien de « l’histoire de l’immigration » : Abdelmalek Sayad.

Mélodisant les hallucinantes illustrations de Bruce Clarke, Apkass surprend, accompagnés de ses fidèles acolytes de la premières heure : Gaël Faye, Edgar Sekloka, Neggüs et un des plus fins beatmakers parisiens JR Eakee.

Pour vous procurer ce livre-disque collectif rare à tirage limité, rendez-vous sur ce lien : http://www.apkass.com/

Découvrez le premier clip associé à ce projet : Ouvrier Importé

Laisser un commentaire

le collectif brokatof est fier de vous présenter la bande annonce de la nouvelle comédie de Christian Philibert, « Afrik’Aïoli ».   A Espigoule une page est tournée… Jean-Marc, le patron du Café du Cours prend sa retraite. Momo, son ami de toujours, lui propose de faire une pause et de partir avec lui en vacances au […]

La société actuelle, la plus énergivore de l’histoire humaine, est prête à faire les choix les plus aberrants, pour ne surtout pas changer son mode de vie et ses habitudes de consommation. Dans différents endroit du monde, on retrouve les mêmes situations de colonisation territoriales les plus scandaleuses, parfois même au nom du fameux « développement […]

Tout le monde parle de transition énergétique, de pic du pétrole, de disparition imminente des énergies fossiles et pourtant, rien n’empêche quelques élus de décider la construction d’une retenue d’eau (en béton hein bien sûr, les castors peuvent rester inscrit à pole emploi) qui n’aura d’impact positif que d’alimenter l’irrigation de quelques exploitation agricoles industrielles. […]