BROKATOF
le blog collectif des membres du collectif
L’Album de l’année
Categories : Artistes Brokatof | Auteur : boutroskatof

Qui peux se vanter de tenir entre ses mains l’album de l’année 2011 ?
A l’heure actuelle personne puisque l’opus en question n’existe qu’en fichier mp3 naviguant sur les disques dur de quelques initiés aux nouveaux usages de la musique indépendante.
Mais est-ce du « meilleur » album de l’année dernière qu’il s’agit? A voir… C’est surtout la qualification d’une série de morceaux sortis, tout au long de l’année et non lors d’une date unique, « événementialisée », clôturant une campagne de promo ponctuelle, et c’est en cela que le rappeur marseillais Duval Mc a mis un pied (sans le vouloir?) dans le monde de l’innovation marketing, tout en rapprochant les thématiques de ses productions aux événements marquant de 2011 (la catastrophe de Fukushima, l’affaire DSK, les révolutions en cours).

Totalisant plus de 10 000 téléchargements (soit un peu moins d’un millier, en moyenne, par morceaux), l’album Etat Second montre que la gratuité se vend bien. Mais, au delà des débats sur les revenus des artistes et le fait de « donner sa musique », c’est plus la fidélisation et le rapprochement du public que Duval Mc et son équipe recherchait. Et l’opération à belle et bien été remarquée, même si la plupart des sites estampillés « Hip-Hop » parlent peu, voire pas du tout de ce rappeur, tout comme les grosses institutions de la critique musicale et autres « inrockuptibles » peu portés sur les textes dits « militants ».
C’est par exemple L’Observatoire Indépendant de la Publicité qui a attiré l’attention sur le 1er morceau de l’album, sorti le dernier jour du mois de janvier. Le magazine Longueur D’Ondes a lui choisi de le mettre en écoute, à deux reprises en exclusivité sur son site, et s’est fendu d’une belle interview dans sa dernière édition.
C’est aussi le Marseille Bondy Blog qui interroge le MC sur ces motivations, le magazine So What, le site Voxnature, le site Skeud Dealers ou encore fluktuat.net qui en brosse un portrait élogieux dans son Panorama du Hip-Hop « Hors-Capitale ».
Hors-capitale certes, mais aussi hors de France puisque son album a été découvert, sur le site hispanophone Desinformemonos ou dès le mois de mars en Tunisie par le biais de révolutionnaires que Duval Mc a fait s’exprimer dans de petites vidéos de présentation de chaque titre, autre originalité de cet album « annuel », une prise de parole filmée, de diverses personnalités, précédait de quelques jours la sortie de chaque morceau, comme autant de témoignages hétéroclites:

JEAN-LOUIS
Bla-Bla Durable 31/01/2011 IMHOTEP
On Désobeit 28/02/2011
BRENDA&BRANDON
Envoie le Bois 31/03/2011 MC&S
Gaz 30/04/2011
LES INDICS
Quand J’entends Le Mot France 31/05/2011 AHLEM
Je Fais Que Mon Boulot 30/06/2011
MARGE
Etat Second 31/07/2011 XAVIER
NATO Game Over 31/08/2011
MO AZE
Débile à Souhait 30/09/2011 INES
La Roue Du Hamster 31/10/2011
AVANT-DERNIERE
Paye Ton Pas Apache 30/11/2011 LE PÈRE NOËL
Frapadingue Année 31/12/2011

Par ailleurs, même si un CD sortira effectivement courant 2012, la page de téléchargement de l’album est considérée comme la pochette de l’album à part entière, ce qui montre là aussi une certaine évolution des usages.
Saluons l’initiative, même s’il est très difficile à une musique exigeante d’émerger dans le très riche panorama des musiques actuelles. Pour beaucoup Duval Mc est un parfait inconnu et on ne sait si l’album de Duval Mc Restera « l’album de l’année 2011″, mais, en ce qui concerne cette occurrence, Google semble déjà pencher en sa faveur…

Laisser un commentaire

Une nouvelle production du collectif Brokatof est en ligne, le nouveau clip du groupe les Indics : le RAP. Un clip improvisé et déjanté, réalisé par Katréma et tourné dans le cadre d’un projet collectif, avec la participation de l’1consolable et Duval Mc. N’hésitez pas à laisser vos commentaires et à le partager sur vos […]

Le petit chat Willis (from Tunis c’est son nom de famille je suppose) est né dans les faubourgs de Tunis lors d’un discours du dictateur françafricain Ben Ali dont les jours à la tête du pouvoir était comptés… Ce dernier (Ben Ali, pas Willis) avait pourtant eu le temps de profiter du pouvoir depuis 3 […]

la saga des conti affiche du film

Pourquoi inventer des histoires quand la réalité des révoltés dépasse la fiction des endormis? Reprendre le contrôle de l’outil de travail, un vieux rêve qui s’est pourtant réalisé et se réalise encore de nos jours, comme ont pu le montrer certains film comme « Les LIP, l’imagination au pouvoir » ou The Take de Naomi Klein. Ici […]