BROKATOF
le blog collectif des membres du collectif
Brokatof Spirit 4
Categories : Brokatof-Spirit | Auteur : boutroskatof

chien en costume de brokatof spiritDepuis que ce site « Brokatof » existe, depuis plus de 6 mois environ, je me demande toujours, mais bon sang, mais alors, mais au fond… quel est le propos? quel est le fil rouge (sans faire de politique), pourquoi nous parle-t-on successivement de compositeurs de musiques de film, de l’infiniment je-sais-pas-quoi, de poteaux électriques ou de taxi sénégalais? Quel est le rapport? Allez, expliquez-moi, expliquez-moi, expliquez-moi (je vais relancer la mode de la répétition de phrase). Quoi je suis véhément? il ne faut pas répéter de phrase? on n’a plus le droit de controlezèder? (du verbe Controlezèder dont vous pouvez consulter la conjugaison).

C’est vrai que des fois faut s’énerver un peu, et même, attention, je vais faire quelque chose qui ne se fait pas du tout sur le web, je vais écrire en majuscule, c’est assimilé et perçu comme un cri. et bien moi je vais oser, oui oser, oui, oui j’ai bien dit « oser » écrire en majuscule au risque de bousculer le fragile internaute…attention, prêt?, trois-deux-un…go: EXPLIQUEZ-MOI!
Arrivé à cet ligne j’ai déjà perdu près de 80% de mes lecteurs, la majuscule, c’est comme le langage SMS, ça ne pardonne pas, c’est direct 2 heures de colles avec un mot dans le carnet. Oui donc, non, ben oui, ben voilà, je voulais qu’on m’explique quel est le lien entre tout ça, d’ailleurs les artistes de ce soi-disant « collectif » n’ont pas grand chose en rapport eux non plus. Du rap, de la musique sacré, un village varois, des reportages radio… elle est où la ligne directrice là?
Alors, oui, je veux des explications. Rappeler vous le milieu des années 2000 quand vous étiez tout excité à l’idée de « lâcher un com » et bien vous pouvez toujours le faire! Vive le come-back du début du web 2.0!
EXPLIQUEZ-MOI!

5 Comments to “Brokatof Spirit 4”

  1. broka-j dit :

    Je crois que les membres de Brokatof sont tous des hippies scientologues a tendance échangiste.

    Une sorte de microcosme intellectualo-communo-créatif se gargarisant de culture alternative sur fond de lecture à voix haute de poésies bulgares du 16ème siècle et de post-Death Métal Suédois des 80’s.

    Bref, c’est des malades !!!

    • sand hippy dit :

      brokatof??ça doit surement etre un mélange de contemplation,de créativité barrée et intemporelle, et à la fois un esprit terre à terre réaliste mélangé au shaker avec un brin de folie utopiste et un soupçon de marginalité révolutionnaire, que du positif en fait ; )

    • Clement dit :

      Mince je suis démasqué :/

  2. broka-p dit :

    MERCI ME VOILA RENSEIGNÉ JE ME SENS PLUS CALME MAINTENANT

  3. Imhotep dit :

    Brokatof , c’est l’Ultragauche ! Je peux affirmer de source sûre , qu’ils préparent un attentat au pâté végétal sur la voie du TER Marseille-Aubagne ! ( c’est moi qui leur fournit le tofou ! ) Au secours !
    signé par : Le concombre démasqué

Laisser un commentaire

nauru

Voici un excellent reportage sur l’implosion écologique de l‘île de Nauru. A la fin des années 60, ce petit état devient grâce à une sur-exploitation de ses ressources naturelles (essentiellement des carrières de Phosphore) le second pays le plus riche du monde par habitants ! Aujourd’hui, les ressources de l’île se sont quasiment épuisées, et […]

Yatuu42

        Yatuu, pour ceux qui ne la connaissent pas encore, est une illustratrice française d’une vingtaine d’années. Comme malheureusement beaucoup de jeunes diplômés des métiers de la communication, les « boites de com » ne lui proposent que des postes grossièrement maquillés en stage.   Yatuu est maline, elle a eu la bonne idée […]

Exemple Livre SD

Notre collectif lance un projet Ulule pour financer un petit tirage collector du livre « making of » retraçant l’aventure du tournage du film AFRIK’AÏOLI.   Fans de cinéma, fans d’Espigoule et fans de voyage, ne cherchez plus ! Pour les fêtes de fin d’année, demandez le livre « making of » du tournage d’AFRIK’AÏOLI ! Nous allons faire […]