BROKATOF
le blog collectif des membres du collectif
Brokatof Spirit 7
Categories : Brokatof-Spirit | Auteur : boutroskatof

chien en costume de brokatof spirit
Non, Brokatof n’est ni une secte, ni une multinationale assoiffée de profits! Il serait bon que les rumeurs se calment un petit peu. C’est vrai que, vu de l’extérieur notre fonctionnement et nos usages peuvent paraitre bizarre, notamment par rapport au fait qu’ Ocko ai récemment exigé de se faire vouvoyer par tous les membres du collectif. C’est assez étrange, certes, mais on peut tout de même le comprendre, il a fait beaucoup pour faire émerger des artistes de Brokatof et a amplement mérité de s’acheter une quatrième voiture de course. De là à parler de « conglomerat de potentats stakhanovistes assoiffés de puissance » comme ont pu oser l’écrire certain journaux, c’est plus qu’exagéré. Les gens sont même allé jusqu’à prétendre que c’est Brokatof qui aurait établi le règlement intérieur, les horaires et les conditions de travail de Foxcon, en sous-traitance d’Apple et que Julien Girardot (notre Lucky Luke du reflex numérique) aurait racheté une colline entière d’une très grosse ville du sud de la rive nord de la Méditerranée grâce à ces peu glorieuses subsides… n’importe quoi!

C’est vrai que les succès du collectif ont, dès le départ, suscité un certain nombre de jalousies, sans doute envenimées par le fait que Loom ai décliné plusieurs invitations à participer au concours de l’Eurovision, que Christian Philibert ai refusé le premier rôle d’Afrikaïoli à Gérard Depardieu (c’est d’ailleurs la vrai raison de son exil en terres soviétiques), et que l’Ensemble Joia auraient tenu secrète la paternité du fameux GangNam Style alors que tout le monde sait qu’ils en sont les véritables compositeurs…
Comme dirait Brassens « les braves gens n’aiment pas que, l’on suive une autre route qu’eux », il avait bien raison l’oncle Jojo le Sètois, lui qui aurait sans doute aimer faire partie du collectif Brokatof, s’il avait existé à l’époque.

Il n’en reste pas moins que c’est rumeurs sont plus qu’infondées et que nombreux sont ceux, à Brokatof, qui souhaitent retrouver la joie d’aller travailler en toute quiétude, sans se soucier du « qu’en dira-t-on? », le cœur léger et l’inspiration claquant au vent, rempli de ce sens du collectif qui a déjà surmonté tant d’épreuves et qui en surmontera d’autres, n’en déplaise au show-business dans son ensemble.

Laisser un commentaire

Conservasons, un projet participatif pour la préservation de notre mémoire sonore   Dans la société de sur-consommation dans laquelle nous vivons, jeter un objet détérioré ou obsolète est devenu une triste banalité quotidienne. Aujourd’hui, la mode est aux écrans plats et il ne se passe pas une semaine sans me trouver face à ce genre […]

Notre collectif lance un projet Ulule pour financer un petit tirage collector du livre « making of » retraçant l’aventure du tournage du film AFRIK’AÏOLI.   Fans de cinéma, fans d’Espigoule et fans de voyage, ne cherchez plus ! Pour les fêtes de fin d’année, demandez le livre « making of » du tournage d’AFRIK’AÏOLI ! Nous allons faire […]

Peux-t-on qualifier l’ Open Data de mouvement? de révolution lente? Y’aurait-il une possibilité politique de transition entre des régimes politiques qui n’ont de démocratique que le nom et d’éventuelles sociétés plus « participatives »? Encore faudrait il que tout le monde puisse en profiter car, ce qui n’est déjà pas la cas pour l’alimentation aurait peu de […]