BROKATOF
le blog collectif des membres du collectif
Culture Populaire
Categories : Coups de Coeur | Auteur : boutroskatof

On voudrais bien vous parler de l’énorme boulot du crew BBOYKONSIAN mais avant toute chose, lâchez votre souris, ou votre scalpel si vous êtes chirurgien (ou votre marteau piqueur si vous étiez sur un chantier) et tendez l’oreille… écoutez comment ça rap à l’aise sur ce thème fondamentalement hip-hop par excellence, comme quoi on peut encore faire du bon rap en mode… descriptif:

Image de prévisualisation YouTube

Bon voilà, les présentations sont faîtes, lui c’est Skalpel (du groupe la K-Bine) ici en solo, membre actif de BBoyKonsian, dont le site regorge de choses interressantes: brochures, cd, livres, articles et pas mal de sons rares payants (ou pas parfois). Chez BBoykonsian, la culture populaire, on la cherche pas, on la ressasse pas, on la fait dans l’action, à travers la musique, les clips, les fanzines, le militantisme. Ici on pratique la politique de terrain, celle qui se vie au jour le jour et qui n’attend pas de mettre un bulletin dans une urne pour se faire entendre. Allez hop, courses de noyel c’est pas lààà… Rendez-vous sur le site BBoykonsian.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

dessinos

Ici on aime particulièrement les œuvres qui transcendent les formats, qui jouent avec les supports ou qui utilisent de nouvelles dimensions d’expression qu’il n’était pas possible d’explorer avant l’avènement du numérique. Aller sur ce lien, cliquez sur la dernière image (la grande) et déplacez votre souris en maintenant le clic enfoncé (clic and drag)… bonne […]

progres

Le site Arte+7 propose parfois des petites perles de documentaires, « Survivre au Progrès » en fait partie. Un cri d’alerte tout en douceur, qui nous rappelle en une petite heure que l’humanité est belle et bien en train d’entamer sérieusement sont auto-destruction. Épuisement des ressources naturelles, surpopulation, désertification, désastres écologiques et économiques, systèmes politiques à bout […]

fenetre Sur Cour

Pour finir en douceur ce long week-end, voici une jolie petite curiosité trouvée sur internet. Dans son film « Fenêtre sur Cour » (1954), le réalisateur Alfred Hitchcock filme essentiellement de façon subjective le point de vue de son personnage principal : Un photographe cloué sur sa chaise roulante qui passe ses journées à épier ses voisins. […]