BROKATOF
le blog collectif des membres du collectif
MYRDDIN
Categories : Coups de Coeur | Auteur : Fabrice D.

Du vrai flamenco, une fois…

Myrddin n’est pas encore une star dans le monde du flamenco, et le sera-t-il un jour au delà du cercle des afficionados, c’est une question qui peut se poser.
Au vu du mouvement qui se dessine ces dernières années dans la production musicale estampillée « flamenco » , cet homme fait un peu figure de génie excentré, tant musicalement que géographiquement. Myrddin est belge, issu d’une famille de musiciens. Sa mère, son grand père, et son père -qui joue et collectionne un nombre affolant d’instruments- sont les personnages d’une maison habitée par la musique. Myrddin témoigne qu’il fut à une époque difficile de se forger un chemin, au sens propre du terme, dans la maison complètement saturée d’instruments. L’art n’y est pas un luxe, ni un divertissement, c’est le coeur qui bat, la valeur première. Quand à se forger le chemin au sens figuré, le processus fut semble-t-il assez irresistible. Après avoir taté de la clarinette assez jeune, le garçon emprunte une guitare de son père vers l’âge de 15 ans, et lui demande de lui transmettre quelques rudiments relatifs au jeu flamenco. Un voyage vers le sud et l’enseignement de Manolo Sanlucar lui permettent de puiser à la source. Rapidement, une écoute aux portes par le père lui fait comprendre que le fils est déjà loin, très loin, en train de mettre en place un langage qui a non seulement assimilé la tradition flamenca d’une manière très authentique, mais se singularise par une recherche et une créativité non confinées aux gimmicks du genre..

 

Excentré, mais pas excentrique.

 

The De Cauter Family dans Miscelaneous par L’homme semble presque gêné d’être traversé par tant de grâce et tant d’inspiration, lors d’une interview ou à la fin d’un morceau. Ses vidéos postées sur sa chaine youtube montre un musicien tout simple, emmitouflé dans des gros pulls évoquant une Andalousie frappée par une période glaciaire, mettant en ligne près d’un feu sacré des bouts de musiques qui le sont tout autant, des improvisations témoignant du processus à l’oeuvre, ou encore un morceau de bonne année accompagné par sa fille au violoncelle. La musique reste familiale, quand bien même elle atteint des sommets de beauté et de créativité. Parfois, le son est à peine audible, qu’importe, sa musique n’a aucun besoin d’être flatée.

La production musicale actuelle met en avant un flamenco qui fait les yeux doux à la pop, parfois de manière heureuse, parfois au détriment du « Duende », cette âme qui ne se pose pas la question du beau, mais celle de la justesse du positionnement de l’artiste. Myrddin est à contre courant de cette tendance. Sa musique déroute, demande à l’oreille de s’élargir, comme celle de chaque grand musicien en son temps ( Bach, Ravel, Debussy, Coltrane,etc…) . Elle est flamenco plus que beaucoup d’autres, car le compas ( le rythme propre au flamenco ) et le Duende sont là. Rafael Riqueni dit de sa musique qu’il n’a jamais entendu quelque chose d’aussi authentique. Harmoniquement, cependant, c’est aussi nouveau et miraculeux que vingt centimètres de neige à Grenade. Myrddin semble contempler la musique qui le traverse, comme un canal assez ouvert pour que de tels développements harmoniques puissent opérer.

Le coeur du flamenco a décidé de battre en Belgique, et il y bat très chaud…

[youtube]http://http://www.youtube.com/watch?v=O0_fwl7QDGg[/youtube]

[dailymotion]http://http://www.dailymotion.com/video/xfme85_guitarmusic-myrddin_music[/dailymotion]

Ses vidéos sur youtube :

http://www.youtube.com/user/flamencowboy/videos

Son myspace :

http://www.myspace.com/myrddinmusic

Se procurer son dernier album :

https://www.lasonanta.eu/en/flamenco-clases-de-guitarra-dvd-partituras/myrddin-lucia-nieve.html

 

1 Comment to “MYRDDIN”

  1. broka-j dit :

    Merci pour cette belle découverte ;-)

Laisser un commentaire

« Le HipHop a engendré une génération d’individus qui veulent être libre de choisir; des jeunes adultes ambitieux, engagés socialement et impliqués culturellement » Queen K (Don’t sleep – B-Side) a réalisé un documentaire sur le Hip-Hop… c’est un peu comme si Einstein avait fait un film sur la relativité ou Jacques Mesrines un film sur l’évasion. […]

Aujourd’hui, nous sommes heureux de vous faire découvrir le premier reportage vidéo réalisé pour le site du collectif Brokatof : « le making of »  de l’enregistrement du premier album de l’ensemble Joia, « Où est ma demeure ? ». Sur des compositions mélangeant un choeur et des instruments classiques, jazz et traditionnels, enregistrées par Romain Castéra au studio […]

Un festival de Hacking et de rencontre autour des médias et de l’alter-créativité aura lieu du 14 au 17 juin 2012 à Tunis. Un hackerbus va circuler dans le pays pour permettre à des gens habitant loin de la capitale tunisienne de se rendre à l’évènement. Au programme, conférences, barcamps, ateliers, projections… et même peut-être […]