BROKATOF
le blog collectif des membres du collectif
20 Ans d’impunité
Categories : Mondokatof | Auteur : boutroskatof

De Lille à Marseille, de Luxembourg à Kigali, au Canada, en Belgique et dans la plupart des pays du monde on attend la 07 Avril pour commémorer les 20 ans du génocide des Tutsis du Rwanda. Pour se rappeler tous ensemble que l’humanité à atteint le pire de son histoire au printemps 1994.

upright-men-genocide-20years

Les temps de mémoires sont aussi des temps de réflexions pour comprendre un peu mieux les mécanismes qui permettent l’accomplissement de crimes de telle ampleur.
Une différence notable entre ce génocide et celui des Juifs d’Europe de 39-45 peut être soulignée:
Celui opéré par les génocidaire rwandais, grâce à l’appui logistique, militaire et pédagogique de la France, à permis de tuer près d’un million de personnes en une centaine de jours seulement. Son « rendement » a donc été beaucoup plus « performant » que celui des Nazi, malgré l’industrialisation de la mort mis en place par ces derniers.

Autre différence notable et lourde de conséquences pour le travail de mémoire: le régime politique ayant permis le génocide des juifs d’Europe à été défait, le troisième reich à été dissout ce qui n’est pas le cas du camp génocidaire franco-rwandais qui entretient une certaine forme de négationnisme historique. Certes le gouvernement du « Hutu Power » formé à l’ambassade de France à été dissout mais ce n’est pas le cas de la 5ème république française, qui est un régime politique maintenant toujours son joug militaire sur le continent africain. Les révélations successives sur la nature du système politico-économique de la françafrique, sur les crimes contre l’humanité (Cameroun, Rwanda, RDC, Congo-Brazzaville, Nigéria, Cote d’Ivoire) perpétrés depuis la présidence de Charles de Gaulle n’ont entrainé aucun mouvement sociétal en France permettant d’entrevoir un véritable démantèlement de ce système ou un changement de pouvoir.

C’est sans doute pour cela que les commémorations sur le sol français, comparées à celles organisées partout ailleurs dans le monde, ont un caractère plus confidentiel et ne bénéficie de l’adhésion ni de l’éducation nationale ni des instances médiatiques. La situation évoluera certainement dans les décennies à venir lorsque les responsables français auront enfin été jugé et condamné au tribunal pénal international et que les mentalités et les connaissances du grand public auront évolués.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aujourd’hui, nous sommes heureux de vous faire découvrir le premier reportage vidéo réalisé pour le site du collectif Brokatof : « le making of »  de l’enregistrement du premier album de l’ensemble Joia, « Où est ma demeure ? ». Sur des compositions mélangeant un choeur et des instruments classiques, jazz et traditionnels, enregistrées par Romain Castéra au studio […]

Nous avions sur ce site partagé avec vous  une interview de Pierre Diaz  ( vous pouvez la relire en cliquant sur ce lien http://brokatof.com/coups-de-coeur/pierre-diaz/ ), dans laquelle l’artiste s’était livré sans retenue, à l’image de sa musique. Beaucoup d’entre nous s’accordent  pour dire que son jeu au saxophone est d’une grande puissance et d’une grande tendresse à […]

Les yeux rivés sur nos écrans d’ordinateurs et nos smartphones nous vivons aujourd’hui la tête dans les nuages… Le « Cloud computing », qui consiste à dématérialiser nos données dans des serveurs distants de stockage nous permet bien des avantages. Pourtant ils sont de plus en plus nombreux à tirer la sonnette d’alarme. Et si le cloud […]