BROKATOF
le blog collectif des membres du collectif
Capitale européenne de la culture
Categories : Mondokatof | Auteur : boutroskatof

C’est vrai qu’il a de la gueule cet évènement! La « Capitale Européenne de la Culture » à Marseille, ville du sud de l’Europe au fort taux de chômage où l’on préfère, hélas, braquer le Foot-Locker de la rue St-Fé à la Kalash que de manger des petits fours à des vernissages… On a scié de la glace et fait neiger des plumes, c’était pas donné mais très beau, et il y aura encore plein d’autres performances artistiques tout au long de l’année 2013.

Chouette!

CCIM-MP13-Culture-OuvertureA l’origine, il y a de ça un peu moins de 10 ans, la Chambre de Commerce et de l’Industrie de Marseille-Provence (CCIMP) avait besoin d’un support évènementiel pour accélérer l’urbanisation du quartier d’affaire « Euromed » sur fond de destruction de quartiers populaires, de spéculation immobilière et d’implantation de puissantes multinationales du BTP et de l’import-export. C’est ainsi qu’elle avait souhaité accueillir l’America’s Cup, projet fortement critiqué (des rabats-joie sous-entendait que Marseille n’avait pas forcément besoin d’une compétition sportive pour milliardaires) pour lequel Marseille n’a finalement pas été retenue, au grand dam des professionnels de l’immobilier. Qu’à cela ne tienne, la CCIMP, décide alors, pour maintenir ses objectifs économiques, de candidater pour la « capitale européenne de la culture », concept initié en 1985 par Jack Lang et Mélina Mercouri.

Et c’est ainsi qu’à vu le jour l’évènement capitaliste culturel le plus important à Marseille depuis la construction du tunnel Prado-Carénage: Marseille-Provence Capitale Européenne de la Culture 2013 soutenu par les institutions culturelles les plus représentatives des aspirations populaires et des besoins territoriaux: Le groupe Accord, Bouygues (qui s’occupe de nos maisons), La Caisse d’Epargne (qui s’occupe de notre argent), Total (qui s’assure de bien récupérer le pétrole africain pour nos petites voitures), Sodexho (qui nourri nos méchants prisonniers, nos gentils vieux et nos gentils enfants), Eurocopter (qui nous fabrique des bons hélicos militaires qu’on peut offrir aux chefs d’États élus à 99% qu’on aime bien), Haribo, Orange (qui redevient « France Télécom » quand ses employés se suicident), Axa, Lafarge

quartier-creatif-la-bricarde-la-castellane-marseillePour ne pas oublier les fameux « Quartiers Nord de Marseille », où la violence et la pauvreté, certes, battent toujours quelques records, l’équipe de technocrates de la culture, missionnés par la Chambre de Commerce et de la Culture l’Industrie, à décidé de placer des œuvres d’Art aux designs futuristes en plein cœur de quelques cités, histoire de faire plaisir aux indigènes…

Mais ce n’est pas tout, car pour la grandiose cérémonie d’ouverture, financée grâce à toutes les subventions dont on a privé le secteur culturel marseillais depuis trois ans, nos gentils organisateurs ont prévu une « grande parade des lumières » sur le site le plus représentatifs, à leurs yeux, de ce qui fédère et fait rêver les quartiers nord: le centre commercial du Grand Littoral. C’est important de rappeler, par ce choix judicieux, que, même si ce complexe commercial à détruit des milliers de petits commerces et d’emplois dans ces quartiers populaires au profit de quelques chaînes multinationales, cet endroit est quand même l’emplacement d’un des plus grands hypermarchés « Carrefour » du monde, ce qui peut-être considéré comme un fait culturel particulièrement significatif.

Les mauvaise langues qui s’offusquent encore de l’absence de représentation du Rap au cœur de cette belle aventure, devraient désormais prendre conscience que ce genre de musique n’est pas particulièrement pratiqué, ni suivi à Marseille, contrairement à d’autres villes comme Dieppe ou Montluçon ou ce genre fait vraiment partie du « vivre ensemble ». Le cérémonial « Culturel » doit bien évidement prendre en compte les particularités locales et il va sans dire qu’un festival de rap ou l’ouverture d’une salle Rap n’aurait de toute façon attiré quasiment personne.

Je vous invite à jeter un coup d’œil sur les sites internet des structures les plus impliquées dans cette vaste et noble entreprise d’éveil à la culture, pour apprécier leur force d’innovation artistique sans faille: ici, ou , vous verrez qu’ils n’ont pas manqué d’afficher fièrement MP2013 sur leurs premières pages et remercions-les par avance d’avoir eu tant de projets généreux pour Marseille.

————
Si vous l’avez raté, voici le lien de l’article que nous avons publié le mois dernier sur la campagne de Communication de Marseille Provence 2013 : http://brokatof.com/mondokatof/belle-la-com/

3 Comments to “Capitale européenne de la culture”

  1. Daniel dit :

    Très bon article, bien écrit.
    Je me demande quand même: dire que la h-cup est une compétition pour milliardaires c’est un cliché comme dire que les quartiers nord sont peuplés de dealeurs et de délinquants. On est contre les clichés qui sont réducteurs et font appel à nos fantasmes plus qu’a notre raison. Non?

    Je suis tatillon. Vive l’univers.

    ps: en tout cas ça m’a donné envie de lire d’autres articles

  2. boutroskatof dit :

    Oui pardon pour l’America’s cup, c’est sûrement réducteur et à vrai dire on aurait peut-être préféré ça…

  3. cecile dit :

    pas mieux à Strasbourg, qui est pour le rappeler, car on pourrait l’oublier,Capitale Européenne…

Laisser un commentaire

C’était en tractation depuis plus d’un an, nous avons sollicité des investissements financiers à des « Business angel » et nous avons appris vendredi que le Collectif Brokatof allait être crédité de 9 millions d’euros de budget de fonctionnement pour l’année 2013! Inutile de vous préciser l’agitation et l’effervescence que cette nouvelles a propagé dans nos locaux… […]

Pour commencer intensément cette nouvelle année 2013, nous vous proposons de découvrir le nouveau clip de Duval Mc « Quand j’entends le mot France ». Un texte coup de poing de Duval Mc sur une musique composée par Imhotep (du groupe I AM), vous retrouverez dans le clip l’1consolable et les indics sur des images capturées et […]

Conservasons, un projet participatif pour la préservation de notre mémoire sonore   Dans la société de sur-consommation dans laquelle nous vivons, jeter un objet détérioré ou obsolète est devenu une triste banalité quotidienne. Aujourd’hui, la mode est aux écrans plats et il ne se passe pas une semaine sans me trouver face à ce genre […]