BROKATOF
le blog collectif des membres du collectif
Dieudonné le nationaliste
Categories : Mondokatof | Auteur : boutroskatof

En rendant le sionisme responsable de tous les maux de la planète, Dieudonné sauve l’impunité de la France face à l’histoire de la françafrique. L’humoriste XXL parti sur l’autoroute de la dissidence est en pleine apogée. Les interdictions de spectacles et autres tracasseries ont bel et bien eu l’effet escompté de propulser l’artiste au sommet d’une popularité inédite, brouillant toujours un peu plus les frontières du show-business et de la politique. Palais des congrès, Zénith, Dieudonné M’Bala M’Bala est attendu dans les plus grandes salles de France pour son prochain spectacle Asu Zoa (qui signifie « la face de l’éléphant » en ewondo).

L’artiste s’autoproclame « évènement historique » dans son dernier podcast, il a raison, même si c’est justement par le déni de l’histoire qu’il a rencontré son plus vaste public. En effet, en 2014, la société française entretien toujours un drôle de rapport avec son grenier préféré: le continent Africain. Alors que le pillage massif des matières premières continu et qu’ont été maintenant dévoilés la plupart des crimes commis par « la Françafrique » (réseau rassemblant l’ensemble des présidents de la République depuis Charles De Gaulle jusqu’à François Hollande, l’Etat-Major de l’armée française et les plus grandes entreprises française de l’armement et de l’énergie notamment), Dieudonné aborde ce pan sordide de l’histoire sans jamais nommer qui que ce soit ni décrire aucun mécanisme. dieudo-sauve-la-france

Dans son récent podcast « Dieudonné répond à Elie Seymoun » il évoque le fait que beaucoup d’horreurs, et de grande ampleur, ont été commises sur le continent africain depuis 50 ans par l’Elysée, mais, à la surprise générale des gens qui connaissent l’histoire de tous ces crimes cachés de la françafrique, il conclu son invective par cette phrase lapidaire ahurissante: « ce sont des Israéliens ». Hors le sionisme, phénomène géo-politique bien réel n’a rien à voir ni avec l’extermination des Bamilékés au Cameroun (entre 100 000 et 400 000 morts), ni avec la sécession dramatique du Biafra (1 million de mort), ni avec la reprise extrêmement meurtrière du Congo-Brazzaville par le clan Chirac-Sassou N’Guesso, ni avec le soutien logistique, diplomatique et pédagogique du massacre le plus rapide de l’histoire de l’histoire de l’humanité, le génocide des Tutsis du Rwanda en 1994 (1 million de mort).

Dire que les responsables de cette partie la plus sombre de l’histoire contemporaine est imputable aux « Israéliens » équivaudrait à dire que les péruviens serait responsable des grandes famines en Chine sous Mao Tse Toung, ou que les pro-corrida aurait été à l’origine des attentats du 11 septembre. C’est véritablement du non sens mais, bien malin qui pourrait prétendre comprendre sa motivation à avorter la révélation pourtant si grave qu’il entamait alors.

Un début d’explication peut cependant apparaître en observant les alliances politiques contractées par l’humoriste ces 8 dernières années. D’Alain Soral à Serge Ayoub, en passant par le Front National ou Paul Biya (le dictateur françafricain du Cameroun qu’il a été rencontré accompgné de Janie Le Pen) le fil conducteur qui fait sens ici n’est pas l’antisémitisme mais le caractère pro-français de tous ces personnages nettement moins amusants que lui. En effet, la caractéristique commune, et manifestement partagée par Dieudonné lui-même (à en juger par le drapeau bleu-blanc-rouge et les photos de l’armée française qu’il arbore derrière lui dans ses dernières vidéos), c’est le nationalisme français.

Ainsi, en ressortant le vieux fantasme de la tentaculaire juiverie internationale, Dieudonné est entrain de sauver la république française, ou du moins de faire une étonnante diversion, à la décennie même ou elle allait devoir avouer tout ces crimes. Il procède de même avec l’histoire de l’esclavage qu’il met en scène avec des personnages d’esclavagistes juifs, attribuant ainsi à cette seule communauté hétérogène la responsabilité de l’asservissement de millions d’êtres humains, et sabrant au passage le travail de milliers d’historiens du colonialisme.
Dans le spectacle « Mahmoud » Dieudonné sort une vanne où il évoque « sa grand-mère brûlée au Napalm par l’armée française » mais alors qu’il aurait été très intéressant qu’il nous en dise un peu plus, avec son humour subtil, sur cet épisode tragique de la répression du peuple camerounais, alors que ce dialogue aurait pu avoir lieu avec un personnage niant cette histoire de France, non, ce dialogue se fait avec… un juif.

Quand à la Shoa, au lieu de se servir de la notoriété légitime de cette page tragique de l’histoire humaine pour nous révéler ces autres tragédies perpétrées sur le continent africain et entamer un bien difficile travail de mémoire, Dieudo s’emploie à la démystifier purement et simplement, redorant ainsi le blason du vieil antisémitisme français et des nostalgiques du pétainisme.

Le public de Dieudonné, c’est tous ces gens qui n’ont pas le temps de s’intéresser à l’histoire mais qui ont l’intuition légitime qu’on leur cache d’énormes choses. A tout ces gens, Dieudonné leur propose un ennemi commun, un bouc émissaire basé à Jérusalem (qu’il nomme « la maison mère ») et qui évite à tout le monde d’ouvrir les placards de l’état-nation dans lequel ils vivent et qu’ils sont eux-mêmes malgré eux entrain de soutenir en payant des impôts.
Au moment ou les jeunes des quartiers, par exemple, devraient, soit réclamer des assises du colonialisme, une révision de tous les programmes scolaires et une dissolution de la 5ème république, soit attaquer les préfectures et brûler allègrement les drapeaux français, Dieudonné s’emploie avec ardeur, sous couvert de défense du peuple palestinien, à leur montrer l’ennemi dit « sioniste » à l’horizon de tous les maux de la planète et de la plupart de ses sketches talentueusement rythmés et si bien écrits.

Dieudonné sauve la France et fédère toute une partie de la société qui aspire sans doute à de profonds changements d’oligarchie mais qui représente en même temps la partie de la population la moins prête à accepter de voir le vrai visage et l’occulte histoire de ce que les médias oseront encore pour quelques années nommer « le pays des droits de l’homme ».

11 Comments to “Dieudonné le nationaliste”

  1. fresquin dit :

    aie « tout ces crimes, en ressortant le vieux phantasme » 3 fautes en 8 mots qui dit mieux ?

  2. Rob1 dit :

    Ahah ! Enorme le Dieudo ! La vicetitude est en lui, tellement malin que vous tombez dans le panneau. Il a dit des Israeliens et non « les » israeliens.

    Ce mec est un pro de l’humour cynique, ce non-sens, il en joue en faisant du terme « Israelien » un terme générique façon « facho ». Puisque des Israeliens se comportent comme des salopards en Palestine, les Européens qui pillent l’Afrique, c’est par définition « des Israëliens ». C’est cynique, c’est bas, c’est malin. Bref, l’humour révoqué de nos jours qui montre que le monde ne se résume pas à notre bulle mais est fait de facettes multiples que notre culture refuse d’envisager.

    Après, c’est que de la provoc, ce n’est qu’un jeu. Mais Dieudonné réveille des consciences qui se rendent compte que tout ça, ce n’est qu’une grande farce. C’est pourquoi on peut le soutenir en étant musulman, athé, anti-religieux, chrétien ou boudhiste. En étant anar, communiste, nationaliste ou liberal… tout le monde peut le soutenir, tant qu’on garde cette idée qu’une farce gigantesque se joue et qu’il n’y a pas de petites et grandes douleurs.

    On peut rire de tout et plus les gens prennent ça au 1er degré, plus c’est jouissif. L’appart de Dieudo serait un temple de la jouissance si sa famille ne recevait pas tant de menaces de mort…

    • boutroskatof dit :

      merci Rob1 pour ce com pour le moins tordu mais instructif!

      Quand il parle de la françafrique, en se gardant bien de la nommer, il n’aborde pas un sujet que tout le monde connait, et tant mieux car il faudrait que beaucoup plus de personne en parle, mais si c’est pour mettre les atrocités commises par la 5ème république française sur le compte des israelien ça s’appelle… trahir une histoire qui n’a même pas été dévoilé dans son ensemble… et c’est même encore plus triste que ça, c’est juste lamentable.

      C’est rigoler d’un scandale énorme les plus tabous mais sans briser le tabou, et en le renforçant!!! c’est comme si je faisais une blague sur Strauss-Kahn en sous-entendant que c’est les agents de sécu de l’hotel qui aurait commis le viol… ça ne peut faire rire que ceux qui défendrait DSK tu capte?

      Pour rappel, la françafrique c’est des millions de mort, c’est pas l’affaire Bygmalion, c’est du lourd et je te souhaite d’avoir l’occasion d’en prendre connaissance un jour.

      Parmi l’immense groupe des amnésiques inconsciemment nationaliste, il y a les dieudonistes comme toi qui peuvent continuer à fermer les yeux, à focaliser sur les colons israelien alors qu’il habitent dans le pays champion du monde du colonialisme, qui soutient encore 14 dictatures pour le comptes de ses marchands d’armes et capitaines d’industrie.

      J’ai vu récemment une video de promo du « Crocodile du Botswanga » qui est une tentative d’aborder le thème de la françafrique et les animateurs font tous pour ramener le débat à Dieudonné, du coup Eboué ne dit que dalle à part « y’a des livres la dessus renseignez-vous ». C’est juste écœurant.

  3. […] 25 Cet article rend compte de façon claire du nationalisme actuel de Dieudonné, et des conséquences politiques calamiteuses de celui-ci : http://brokatof.com/mondokatof/dieudonne-sauve-la-france/. […]

    • alif dit :

      « Au moment ou les jeunes des quartiers, par exemple, devraient, soit réclamer des assises du colonialisme »

      t’as pas compris le message apparemment !!!
      y a rien à réclamer, y a vivre ensemble est s’accepter et arrêter de nous rabâché avec la Shoah, ou autre massacre, faut ce réconcilier comme le prétendu slogan de certains …

      Les massacres ça ne se justifie pas , mais ça ne s’utilise pas aussi bassement que les sionistes font …

      Le pardon existe, la shoa dont tu parle c’est les seul indemnisé de la guerre mondial jusqu’a nos jour .mais leur prjet date d’avant au moin depuis 1897 ou depuis 3000 ans … :)

      handicapée , rom , gitan , 20 million de soldat russe , ‘n’ont rien eu  »
      Car les gens pardonnent acceptent passent à autre choses , contrairement à d’autre qui passe le temps a te faire payer ce qui c’est passé y a 70 ans à braque tout le monde …***

      Même les Tutsi on apparemment accepter de ce pardonner ça date d’hier cette histoire …

      ***’sionisme 1897″  » promesse balfour 1917″ 20 avant la guerre , 1929 manifestation arabe en Palestine contre augmentation d’émigré en palestinien..

    • alif dit :

      Chapeau pour ton article Julienrd

  4. paul PRZT dit :

    http://rue89.nouvelobs.com/sites/news/files/styles/asset_img_full/public/assets/image/2012/07/axdrpcgcaaabqoi.jpg_large_0.jpg

    dieudonné avec thierry meyssan (fondateur de réseau voltaire…extreme droite sur fond de delire conspi), frédéric chatillon (ancien prés du GUD, plus extrme droite tu meurs) et manaf tlass (confident de bacher el-assad).

    Mais a part ca, ce n’est que de l’humour….

Laisser un commentaire

Les Indics LE RAP

L’actualilté du Duo Rap les INDICS en 3 points :   – LE CLIP « Paris n’est pas si magique » : c’est le titre de leur tout nouveau Clip. A découvrir ci dessous : – LE CONCERT Les Indics seront en concert le 15 novembre prochain au Tamanoir à GENNEVILLIERS (92) Toutes les informations sur le […]

Megaupload n’est plus… à quoi bon continuer à vivre? A quoi bon s’interroger sur la notion de liberté, de droit d’auteur, de propriété intellectuelle? A quoi bon prolonger nos peu palpitantes existences si l’on ne peut plus se faire des tartines de humus en matant Inception à l’oeil et en buvant du oasis? Mais d’abord, […]

swara

Swara en concert ,Centre culturel de Fos sur mer, vendredi 6 juin, 21 h Après avoir accueilli les irrésistibles  Roms des foins, le collectif Brokatof a poussé encore un peu vers l’est, histoire de faire le trajet historique de ces musiciens en sens inverse… C’est donc tout naturellement que nous avons atterri en Inde du […]