BROKATOF
le blog collectif des membres du collectif
Le Napoléon Bonaparte coule
Categories : Mondokatof | Auteur : boutroskatof

Le Ferry « Napoléon Bonaparte » à Marseille à subi hier des rafales de mistral exceptionnellement fortes, si bien qu’il à percuté le quai, cassé ses amarres et qu’on s’affaire actuellement à ne pas le laisser couler. Heureusement pas de victime mais une image que les marseillais ne sont pas prêt d’oublier tant ce gigantesque Ferry de navette Marseille-Corse faisait parti du paysage. On peut y voir un signe annonciateur de notre fameuse fin du monde, ou encore (et ça serait plus sympa) le naufrage d’une vision « impérialiste » du monde qui n’a pas peur de donner à un navire le nom d’un fou furieux responsable de millions de mort en Europe (et pas que…).

Voici quelque clichés attrapés hier vers 18h et dans la nuit, par notre journaliste d’investigation (on est comme ça à Brokatof, on investigue ;)

1 Comment to “Le Napoléon Bonaparte coule”

  1. jerome dit :

    Merci Boutroskatof pour cette belle investigation journalistique ;-)

Laisser un commentaire

naouri-2

L’histoire démarre en 2009, quand un petit groupe de personne décide d’acheter à plusieurs une action Casino pour avoir le droit d’assister à l’assemblée générale des actionnaires du groupe et y poser des questions taquines du genre  » pourquoi les dividendes des actionnaires ne cessent d’augmenter alors que les salariés triment pour des salaires de […]

porto-peggy-faye

Tokyo, Annecy, Porto, Venise, St-Malo, la photographe québécoise Peggy Faye ne parcourt pas pour autant des horizons « différents » car il y a un véritable axe de recherche, un sens, un coup d’œil commun dans ce qu’elle choisit de nous montrer: des murs en l’état, des murs mort-vivants, des murs zombies, des murs bien propres sur […]

Broka-shop culture équitable

Nous fêtons cette semaine le premier anniversaire de notre boutique en ligne : Broka-Shop Depuis un an, cette boutique en ligne nous aide à vendre les DVD, CD, T-shirt, Livre, MP3 et autres stickers des membres du collectifs. Cela a permis une mise en avant conséquente sur internet d’articles culturels quasiment introuvables dans les commerces […]