BROKATOF
le blog collectif des membres du collectif
Le Napoléon Bonaparte coule
Categories : Mondokatof | Auteur : boutroskatof

Le Ferry « Napoléon Bonaparte » à Marseille à subi hier des rafales de mistral exceptionnellement fortes, si bien qu’il à percuté le quai, cassé ses amarres et qu’on s’affaire actuellement à ne pas le laisser couler. Heureusement pas de victime mais une image que les marseillais ne sont pas prêt d’oublier tant ce gigantesque Ferry de navette Marseille-Corse faisait parti du paysage. On peut y voir un signe annonciateur de notre fameuse fin du monde, ou encore (et ça serait plus sympa) le naufrage d’une vision « impérialiste » du monde qui n’a pas peur de donner à un navire le nom d’un fou furieux responsable de millions de mort en Europe (et pas que…).

Voici quelque clichés attrapés hier vers 18h et dans la nuit, par notre journaliste d’investigation (on est comme ça à Brokatof, on investigue ;)

1 Comment to “Le Napoléon Bonaparte coule”

  1. jerome dit :

    Merci Boutroskatof pour cette belle investigation journalistique ;-)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Après la période de trêve estivale, nous allons célébrer dans quelques jours la première année de fonctionnement du collectif Brokatof. En dressant rapidement un premier bilan on se rend compte que nous n’avons pas chômé : Création et gestion de plusieurs sites internet (dont le blog collectif sur lequel vous êtes et des pages d’artistes), […]

Après l’arrivée du numérique et de l’intégration à la téléphonie mobile, voici ce qui sera surement la prochaine révolution dans l’utilisation de l’image photographique : la photo à mise au point différée ! Pour faire très simple, on cadre, on prend la photo et c’est tout. La mise au point pourra être gérée précisément, ultérieurement, […]

« Desobeissance civile! » chantait en 2008 Keny Arkana comme un nouvel appel à l’insurrection face à la prédation globale des multinationales sur de plus en plus d’aspects de nos vies: l’alimentation, le transport, le langage, le travail, l’eau et peut-être même un jour l’air… D’autres avant elle on choisi cette voie « non-violente » qui consiste à défendre […]