BROKATOF
le blog collectif des membres du collectif
Le Napoléon Bonaparte coule
Categories : Mondokatof | Auteur : boutroskatof

Le Ferry « Napoléon Bonaparte » à Marseille à subi hier des rafales de mistral exceptionnellement fortes, si bien qu’il à percuté le quai, cassé ses amarres et qu’on s’affaire actuellement à ne pas le laisser couler. Heureusement pas de victime mais une image que les marseillais ne sont pas prêt d’oublier tant ce gigantesque Ferry de navette Marseille-Corse faisait parti du paysage. On peut y voir un signe annonciateur de notre fameuse fin du monde, ou encore (et ça serait plus sympa) le naufrage d’une vision « impérialiste » du monde qui n’a pas peur de donner à un navire le nom d’un fou furieux responsable de millions de mort en Europe (et pas que…).

Voici quelque clichés attrapés hier vers 18h et dans la nuit, par notre journaliste d’investigation (on est comme ça à Brokatof, on investigue ;)

1 Comment to “Le Napoléon Bonaparte coule”

  1. jerome dit :

    Merci Boutroskatof pour cette belle investigation journalistique ;-)

Laisser un commentaire

On va commencer fort pour la première chronique littéraire de Brokatof. « Adulte à présent » d’Edgar Sekloka est une démonstration de ce que l’on pourrait appeler « un bon bouquin »: intrigue captivante, récit finement architecturé, sujet profond et émouvant, nous voilà plongé dans l’histoire de « la Cadette », jeune Camerounaise de Douala survivante d’une répression militaire ayant soudainement […]

Pour ceux qui on la mémoire courte, le Slinky est ce drôle de jouet gadget en forme de ressort capable de descendre tout seul un escalier !   Un créateur a eu l’idée d’adapter très originalement ce jouet en un costume de spectacle. Le costume « Human Slinky » serait, parait-il, le déguisement le plus cher du […]

Le Lundi 23 Janvier 2011 sortait l’album de Youssoupha intitulé NOIR DESIR.  Album très attendu dans le milieux du rap Français : Déjà d’une parce que Youss’ a perdu son procés contre le francophile Français Eric Zemmour (on rappelle la phrase dans à force de le dire  « J’mets un billet sur la tête de celui qui […]