BROKATOF
le blog collectif des membres du collectif
Le retour des farines animales
Categories : Mondokatof | Auteur : boutroskatof

fievre-aphteuseLa commission européenne a décidé d’autoriser la ré-introduction des farines animales dans les élevages industriels, à compter du 1er juin.

Nouveaux scandales de l’alimentation en perspective? Auront-ils encore le culot d’accuser les graines germées bio ou les oiseaux migrateurs? L’occasion pour le consommateur de se rappeler les épisodes précédents de cette merveilleuse série que nous écrivent les technocrates de Bruxelles:

Fièvre aphteuse
Vache folle
Cheval-Findus
Grippe aviaire

Faites vos pronostics pour les prochaines pandémies:

Saumon fébrile
Lapin scorbut
Typhus thonier…

Des animaux qui ont mangé d’autres animaux, c’est la nouvelle chaîne alimentaire en quelques sortes…
Et n’oubliez pas que la grande distribution, la commission européenne et nos élus s’occupent bien de nous.

2 Comments to “Le retour des farines animales”

  1. Farine dit :

    Farine à quoi tout ça ?

Laisser un commentaire

Objet emblématique du 20ème siècle, l’utilisation d’automobiles est encore en expansion au 21ème, malgré l’urgence environnementale qu’à commencé à vivre l’ensemble de l’humanité. Sur toute la planète, telle une épidémie massive, le béton se répand sur les sols à une vitesse vertigineuse. Pour comprendre les conséquences de l’utilisation de ces engins il faut prendre en […]

Le mouvement « Occupy Portland », qu’on pourrait désigner comme les indignés de la ville de Portland aux Etats-Unis, lancent un appel national à se mobiliser et agir contre les corporations. Les « corporations » (mot anglais) sont ces grandes entreprises multinationales qui s’invitent dans tous les secteurs de nos vies et qui s’organisent entre elles pour être toujours […]

Tout le monde parle de transition énergétique, de pic du pétrole, de disparition imminente des énergies fossiles et pourtant, rien n’empêche quelques élus de décider la construction d’une retenue d’eau (en béton hein bien sûr, les castors peuvent rester inscrit à pole emploi) qui n’aura d’impact positif que d’alimenter l’irrigation de quelques exploitation agricoles industrielles. […]