BROKATOF
le blog collectif des membres du collectif
Le retour des farines animales
Categories : Mondokatof | Auteur : boutroskatof

fievre-aphteuseLa commission européenne a décidé d’autoriser la ré-introduction des farines animales dans les élevages industriels, à compter du 1er juin.

Nouveaux scandales de l’alimentation en perspective? Auront-ils encore le culot d’accuser les graines germées bio ou les oiseaux migrateurs? L’occasion pour le consommateur de se rappeler les épisodes précédents de cette merveilleuse série que nous écrivent les technocrates de Bruxelles:

Fièvre aphteuse
Vache folle
Cheval-Findus
Grippe aviaire

Faites vos pronostics pour les prochaines pandémies:

Saumon fébrile
Lapin scorbut
Typhus thonier…

Des animaux qui ont mangé d’autres animaux, c’est la nouvelle chaîne alimentaire en quelques sortes…
Et n’oubliez pas que la grande distribution, la commission européenne et nos élus s’occupent bien de nous.

2 Comments to “Le retour des farines animales”

  1. Farine dit :

    Farine à quoi tout ça ?

Laisser un commentaire

anti-apple

Avant d’ouvrir ce billet je tiens à préciser que je ne cherche aucune polémique stérile, les faits narrés ici sont authentiques, toute ressemblance avec un troll serait fortuite. Après avoir perdu plusieurs week-end à essayer de pouvoir simplement téléphoner avec un smartphone dont je tairai le nom pour l’instant (j’ai tout essayé : jailbreak, desimlockage, tutos, […]

radio-babel

Depuis que Marseille n’est plus la capitale européenne du BTP de la culture, la scène locale renait de ses cendres avec des nouveaux projets tous plus excitants les uns que les autres. En ce printemps 2014 le combo live qui attire toutes les oreilles c’est bien évidement Radio Babel, puisque formé de 5 chanteurs, et […]

administration

Les papiers attirent les papiers, les problèmes attirent les problèmes et un malheur n’arrive jamais seul. Voilà c’est dit, ça fait du bien, j’ai atteint mon quota de proverbe pour cette article. Le phénomène est relativement bien connu, lorsqu’on a le malheur de vouloir régler une situation administrative, on commence par ouvrir les dangereuses enveloppes […]