BROKATOF
le blog collectif des membres du collectif
Le Vent de la Révolte
Categories : Mondokatof | Auteur : boutroskatof

La société actuelle, la plus énergivore de l’histoire humaine, est prête à faire les choix les plus aberrants, pour ne surtout pas changer son mode de vie et ses habitudes de consommation. Dans différents endroit du monde, on retrouve les mêmes situations de colonisation territoriales les plus scandaleuses, parfois même au nom du fameux « développement durable ».

« Le Vent de la Révolte » est un film documentaire engagé sur les communautés indigènes bouleversées par l’industrialisation de parcs éoliens dans l’Isthme de Tehuantepec au Mexique. Sur place, les populations se mobilisent pour la défense de leur territoire, pour préserver leurs modes de vie. Au travers de la rencontre avec des personnages impliqués dans le conflit, pêcheurs, paysans, croquis d’une situation qui pointe les dérives des accords de Kyoto.

Trailer : Le vent de la Révolte de Alessi Del Umbria from Tita Productions on Vimeo.

Mais le film N’EXISTE PAS ENCORE, aussi il s’agit de participer à son financement: http://fr.ulule.com/vent-revolte/. Il ne reste plus que 1300€ pour atteindre l’objectif, si vous donner et que la somme prévue n’est pas atteinte, vous ne serez pas débitez, donc vous ne prenez pas d’autre risque que celui de faire aboutir ce projet de documentaire :)

Laisser un commentaire

  Jean-Marc RAVERA, le comédien culte des films « les 4 saisons d’Espigoule », « Travail d’Arabe » et prochainement « Afrik’Aïoli » rejoint la liste des membres du collectif BROKATOF. L’ancien patron du Café du Cours se consacre maintenant à 100 % au cinéma. Avec son accent chantant, son physique authentique et son sens de l’improvisation, cet acteur né (arrière […]

MAN

Quelques minutes d’animation valent parfois mieux qu’un grand débat d’idées. Nous vous proposons de découvrir ce petit court métrage d’animation, réalisé par Steve Cutts. [youtube]http://www.youtube.com/watch?v=WfGMYdalClU[/youtube] Si vous avez aimez cette vidéo vous aimeriez surement celle-ci : This Land is Mine

Je vais au festival de Cannes environ une fois sur deux, au gré de mes disponibilités professionnelles intermittentes ou de mes moyens financiers. J’y ai toujours été en tant que « professionnel de la profession », en l’occurrence technicien curieux de s’immerger dans le panorama annuel de ce qui est censé se faire de plus pointu dans […]