BROKATOF
le blog collectif des membres du collectif
La mairie d’Orange censure IAM
Categories : Non classé | Auteur : Julien Girardot

L’Empire du Côté Obscur

Ce matin un tweet en majuscules d’un Akhenaton très énervé nous a appris  qu’une demande d’IAM a été refusée par la mairie d’Orange pour un concert au Théâtre Antique en juin. L’agacement a été relayé sur le blog du groupe.

C’est la première fois qu’une ville refuse un concert au groupe en 20 ans de carrière.

Le seul média a avoir relayé l’info à l’heure où nous publions cet article est le site de… Gala.

#EDIT Le Petit Journal de Canal+ a interviewé Akhenaton et Imhotep en duplex de Marseille : vidéo.

La mairie affirme en toute simplicité ne pas vouloir de concerts de rap à Orange. Point de salut donc en dehors de l’art lyrique dans le Théâtre Antique. Il reste heureusement la programmation du Palais des Princes qui devrait consoler les jeunes déçus assoiffés de culture tant elle semble pensée pour eux, avec par exemple du théâtre de qualité comme Le technicien avec Roland Giraud ou Croque Monsieur avec Marthe Villalonga, mais malheureusement C’est pas le moment avec Jacques Balutin et Ma belle-mère et moi avec Frank Leboeuf (sic) sont déjà passés… Avec également des ballets classiques ou l’Orchestre Lyrique de la Région Avignon Provence, on voit que la culture populaire contemporaine est à l’honneur à Orange. Et il ne faudrait pas oublier de mentionner les désormais célèbres thés dansants mensuels de l’Espace Daudet avec la présence exceptionnelle de Tenue de soirée le 17 avril 2012 ! Pour 10€ seulement ! Les jeunes n’ont vraiment pas à se plaindre. A ne rater sous aucun prétexte !

Chez Brokatof nous n’avons rien contre le classique et les vieux, bien au contraire, mais la culture c’est avant tout la diversité, ne l’oublions pas.

 

POUR ALLER PLUS LOIN

En mars 2012 sortira le film Mains brunes sur la ville, réalisé par Jean-baptiste Malet et Bernard Richard. C’est une enquête rigoureuse de plusieurs mois qui démonte un système, une communication efficace et montre les effets concrets d’une politique d’extrême-droite. A la veille des élections il est urgent de prendre conscience de ce qui pourrait s’étendre à l’échelle nationale. Le film cherche des relais et ne dispose d’aucuns financements, il est important qu’il soit diffusé largement alors passez l’info à vos contacts et organisez des projections, toutes les infos et la bande-annonce sont sur le site du film : http://www.lamare.org/mainsbrunes
Nous vous en reparlerons en détails au moment de sa sortie, le film sera notamment programmé au Polygone étoilé à Marseille.

 

L’IDENTITÉ COMME REFUS DE CE QUI N’EST PAS IDENTIQUE

Jacques Bompard, maire d’Orange depuis 1995, et sa femme Marie-Claude Bompard, maire de Bollène depuis 2008, sont des dissidents du FN passés ensuite au MPF de Philippe de Villiers et qui ont créé leur propre mouvement : la Ligue du Sud. Ils ont montré à l’échelle de leurs villes ce que donne une politique d’extrême-droite décomplexée : abandon des logements sociaux au profit de zones pavillonnaires (avec mise en examen pour prise illégale d’intérêt dans la vente de terrains), dépenses suspectes, fermeture des centres sociaux et centres culturels, baisse ou suppression des subventions aux associations et équipements sportifs, interdiction du film Hors la loi de Rachid Bouchareb en 2010 à Bollène, fermeture de la permanence de RESF à Bollène en 2011… Intimidation de leurs adversaires, employés municipaux ou délégués syndicaux. A la médiathèque d’Orange vous ne trouverez pas Le Capital de Marx, mais par contre des centaines d’inédits à tendance brune et les collections complètes d’auteurs antisémites.

 

Mais laissons-leur la parole, qu’ils ne nous accusent pas de déformer leurs propos ou de les diaboliser comme ils en ont l’habitude, martyrs dans leur croisade :

 

Extraits du site de La Ligue du Sud dirigée par Jacques Bompard, programme pour les élections régionales :


La Région ne versera plus un seul centime à des associations faisant la promotion des cultures et coutumes étrangères sur notre sol.
Tout au contraire, la Région sera le premier partenaire des associations de sauvegarde du patrimoine et des identités locales. Il est scandaleux que d’importantes sommes d’argent partent vers l’étranger alors même que chez nous des œuvres et des monuments, porteurs de mémoire, dépérissent.
Toutes les subventions accordées aux associations par la Région seront réexaminées à travers un moratoire global. Il faut en finir avec le clientélisme-notamment dans les cités- lié au financement public.

 

Extraits du site de la mairie de Bollène :

Vieille cité provençale, fière de ses racines et de son identité, (…) Bollène est une ville de presque 15 000 habitants, résolument tournée vers l’avenir.

La sécurité fait partie des priorités de la municipalité de Marie-Claude Bompard.

Depuis son arrivée en Mars 2008, cela se traduit très concrètement : 4 millions d’euros entièrement consacrés à la sécurité.

Renforcement des effectifs de la police municipale, installation d’un nouveau commissariat de police municipale, mise en place de la vidéosurveillance : tout est fait pour assurer la protection des Bollénois au quotidien.

L’installation de la vidéosurveillance et du Centre de Supervision Urbain est un moyen efficace de lutter contre l’insécurité quotidienne. La vidéosurveillance créée une vraie dissuasion, facilite les flagrants délits et les enquêtes judiciaires.

Cette installation est le résultat d’un travail de longue haleine entre les services de la ville, la gendarmerie nationale, et la police municipale, avec l’aide d’un cabinet spécialisé. Les lieux d’implantation des quarante caméras ont été longuement réfléchis, en s’appuyant sur de nombreux critères d’appréciation : zones sensibles, champs de vision, sécurité etc.

Derrière le mur d’image du Centre de Supervision Urbain 11 agents dont un chef de centre se relaient 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Les caméras possèdent un zoom optique X26 et un zoom numérique X12, un filtre infrarouge pour commutation jour/nuit, et un système de rotation panoramique à 360°.

Le coût total de cet investissement s’élève à 625 365 euros.

 

Notre blason, description héraldique :

Dans un écu bleu, un château ouvert de trois portes surmonté d’une clé d’or et d’une clé d’argent posées en sautoir.

La clé d’or représente l’autorité que l’Église tient de Dieu pour pardonner les péchés, la clé d’argent symbolise la connaissance que le prêtre doit avoir des âmes des pécheurs et des lois.

Au dessus de l’écu, une couronne de murailles fortifiées, au dessous une branche de laurier (et non d’olivier) et une de chêne. La devise en latin Concordia turris fortissima signifie littéralement « la concorde est la plus forte tour ».

On peut l’expliquer ainsi : une cité en proie à la division est une cité en péril, a contrario, l’union des habitants autour de leur cité est le meilleur rempart face à l’adversité.

 

Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas.

9 Comments to “La mairie d’Orange censure IAM”

  1. broka-j dit :

    Ils l’ont annoncé à la Radio ce matin « Alerte Orange dans le Vaucluse » !

  2. Dextarian dit :

    Fais toujours aussi bon vivre à Orange…

  3. broka-p dit :

    Après les suicides à Orange (téléphone)
    Après les saucisses à Orange (Identitaires)
    Après la méthode « De Jong » (des Pays-Bas qu’on appelle les « oranje ».)
    Après les Oranges « Jaffa » qui soutiennent Tsahal

    Je me dis que je ne vais finalement pas repeindre mon chien en orange.

  4. Imhotep dit :

    Orange mécanique omouk !
    Orange , nique son maire !
    Orange ta chambre ( à gaz )!
    Tiens , en passant , il me semble que orange est un mot d’origine arabe , non ?

    • broka-ju dit :

      ;D Bien vu Imhotep :
      De l’ancien français orenge (proche ou dérivé de l’italien arancia, déformation de narancia ou de l’espagnol naranja), de l’arabe نارنج narandj, emprunté au persan نارنگ nârang, du sanskrit नारङ्ग, nāraṅga, «oranger».

      Et avec tout ça ils veulent encore nous parler de « français de souche » ces blaireaux.

  5. Jean Moulin dit :

    Je suis orangeois et fais partie des 40% qui n’ont pas voté pour Bompard. Je tiens à rappeler que, malgré tout, Bompard n’est pas la voix des orangeois mais celle de son cabinet et de son parti (au pire, des 7255 personnes qui ont votés pour lui en 2008 sur les 29527 habitants de la ville). Le directeur de cabinet a dit que « depuis 1995, aucun concert de rap n’a été programmé à Orange. Un genre musical contraire à notre philosophie ». Quelle philosophie ? celle de Bompard ou celle des orangeois ? Depuis quand décide-t-il de ce qui est juste et bon pour notre culture ? Selon Bompard, s’il était à la Région, cette dernière « ne verserait plus un seul centime à des associations faisant la promotion des cultures et coutumes étrangères sur notre sol ». Donc, plus de jazz, de swing (comme à l’époque du IIIème Reich), de rock qui sont des cultures d’origine africaine. Plus de salsa, de mambo et de tango qui sont des cultures sud-américaines. Plus de bach, de Mozart et de beethoven, qui sont étrangers.
    Moi, j’aimerais savoir ce qui est culturel pour cette Mairie et si le Maire souhaite aussi nous dire ce qu’on doit lire, la musique que l’on doit écouter et l’heure à laquelle on doit dormir…

    • Imhotep dit :

      Il faudra aussi changer le nom de la ville qui est d’origine étrangère !
      Une suggestion d’acquisition pour la bibliothèque municipale : Mein Kampf va être réédité !!!

  6. broka-ju dit :

    Libé en parle 6 jours plus tard et m’a piqué ma blague sur les thés dansants de la mairie, je le prends comme un hommage :)
    http://next.liberation.fr/musique/01012388228-iam-non-grata-a-orange

Laisser un commentaire

Modou Taxi

Nous vous présentons la vidéo « Modou Taxi » Un clip de présentation d’un Guide et Taxi Brousse Sénégalais qui se met en scène à la façon du film « Drive » sur une musique électronique de Ocko, compositeur membre du collectif Brokatof Efficacité, rapidité, discrétion. REK ! Modou Taxi sera sur les écrans en 2013 aux côtés de […]

noamir-brother-sister-directors

La fabuleuse histoire du vidéo clip musical, commencée dans les années 70 et exponentiellement secouée par la migration des supports, voit arriver des talents et ses trouvailleurs (ceux qui travaille à faire des trouvailles) comme jamais auparavant. Et bien aujourd’hui, interressons nous à… Noamir… -Quoi? qu’est-ce que t’as dis? Naorim? Mornia? -Non, NOAMIR comme nom […]

Mr Grandin

Depuis le 11 octobre dernier, « The electric Horseman and the Dancing Movie », le nouvel album Trip-Hop de l’énigmatique Mr Grandin est disponible. Qu’on se le dise, le Trip Hop français est plus inspiré que jamais ! Le nouvel album de Mr Grandin en est la preuve. « The electric Horseman and the Dancing Movie » est un […]