BROKATOF
le blog collectif des membres du collectif
18 Secondes de tournage
Categories : Zapping du Web | Auteur : Jerome

HAVOC Chocron

Un seul plan séquence de 18 secondes aura été nécessaire pour la réalisation du clip HAVOC réalisé par André Chocron.

Tourné à la vitesse de 300 images par secondes et ensuite diffusé à la vitesse standard de 25 images par seconde, ce clip n’aura nécessité qu’un seul plan séquence de 18 secondes.

Voir le clip ici :
[vimeo]http://vimeo.com/58088773[/vimeo]

 

Toute la prouesse technique et artistique étant de caler sur ces 18 petites secondes, via pas mal de répétitions, toutes la chorégraphie, les changements de mise au point, le déclenchement d’effets sur le plateau etc…
Une belle prouesse pour un résultat fort agréable à regarder.

Voir la même scène à vitesse réelle dans le making of ici (à partir de 2'27'') :
[vimeo]http://vimeo.com/58610223[/vimeo]

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

C’était en tractation depuis plus d’un an, nous avons sollicité des investissements financiers à des « Business angel » et nous avons appris vendredi que le Collectif Brokatof allait être crédité de 9 millions d’euros de budget de fonctionnement pour l’année 2013! Inutile de vous préciser l’agitation et l’effervescence que cette nouvelles a propagé dans nos locaux… […]

  Ces derniers mois, plusieurs affaires liées à des héritiers d’Artistes ont été relayées dans la presse. Que ce soit les héritiers de Marvin Gaye qui devraient recevoir plus de 7 Millions de Dollars sans avoir composé la moindre note, les héritiers de Picasso qui veulent récupérer les croquis (non signés et non dédicacés) que […]

On mesure bien la dose de glucose pour les diabétiques, pourquoi ne pourrait-on pas mesurer la dose de scandale admissible par un être-humain pendant la durée d’une vie? Le scandale a-t-il une zone d’activité qui lui soit propre dans le cerveau? Est-il intéressant d’en chercher la racine? Pourquoi ne nous scandalisons-nous pas pour les mêmes […]