BROKATOF
le blog collectif des membres du collectif
Dankon
Categories : Zapping du Web | Auteur : boutroskatof

Mais d’où peut bien venir ce minot qui chante le reggae?

Même si on se doute à sa ganache qu’il n’est pas pakistanais ou chilien (et encore qui sait?) on ne peut pas deviner de manière certaine la région où il habite car la langue dans laquelle il chante n’appartient à aucune nation, à aucun état souverain, (ni à aucun passé meurtrier d’ailleurs…)
Cette langue c’est l’Esperanto, une des seule langue inventée continuant à se développer, fière d’avoir désormais plus de 2 millions de locuteurs dans le monde entier.
Voilà qui devrait intriguer les chanteurs de rock en mauvais terme avec la langue de Patrick Sebastien car l’esperanto peut faire beaucoup plus que rivaliser en musicalité et en groove avec la langue de Margaret Thatcher.

A ce qu’il parait cette langue est extrêmement facile à apprendre et favorise tous les apprentissages de langues étrangères.

Alors on s’y met quand dans les bureaux de Brokatof?

1 Comment to “Dankon”

  1. LECLERCQ Jean-Marc dit :

    Bela kanzono ! Regeo plachas al mi multe. Ni dankas vin Jonny !

Laisser un commentaire

Notre collectif lance un projet Ulule pour financer un petit tirage collector du livre « making of » retraçant l’aventure du tournage du film AFRIK’AÏOLI.   Fans de cinéma, fans d’Espigoule et fans de voyage, ne cherchez plus ! Pour les fêtes de fin d’année, demandez le livre « making of » du tournage d’AFRIK’AÏOLI ! Nous allons faire […]

On mesure bien la dose de glucose pour les diabétiques, pourquoi ne pourrait-on pas mesurer la dose de scandale admissible par un être-humain pendant la durée d’une vie? Le scandale a-t-il une zone d’activité qui lui soit propre dans le cerveau? Est-il intéressant d’en chercher la racine? Pourquoi ne nous scandalisons-nous pas pour les mêmes […]

Peux-t-on qualifier l’ Open Data de mouvement? de révolution lente? Y’aurait-il une possibilité politique de transition entre des régimes politiques qui n’ont de démocratique que le nom et d’éventuelles sociétés plus « participatives »? Encore faudrait il que tout le monde puisse en profiter car, ce qui n’est déjà pas la cas pour l’alimentation aurait peu de […]