BROKATOF
le blog collectif des membres du collectif
Un film tourné en 24 Heures !
Categories : Zapping du Web | Auteur : Jerome

 

Le réalisateur Kevin MacDonald en collaboration avec Ridley Scott offrent gratuitement en ligne leur film « Life In Day »

Ce projet cinématographique atypique a pour particularité d’avoir été monté à partir de milliers de vidéos proposées par les internautes sur Youtubes et ayant toutes été tournées le 24 juillet 2010.

Ce sont ainsi 80 000 vidéos, 4 500 heures d’images provenant de 192 pays qui ont été proposées pour la réalisation de ce film afin retracer le déroulement de cette journée au travers le monde.

Voici, un montage d’1h30 des meilleures vidéos sélectionnées par les deux cinéastes.

 

Et vous vous faisiez quoi le 24 juillet 2010 ?

 

 

 

 

La bande annonce :

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Le film en intégral en version française :

Image de prévisualisation YouTube

 

La page Youtube du film

1 Comment to “Un film tourné en 24 Heures !”

  1. biquettof dit :

    excellent concept, je crois que je vais regarder le film entier.
    brokatofemment,
    Biquettof

Laisser un commentaire

Langue Signe 2

Le film « The Artist » aura connu un succès phénoménal, mais à mes yeux, son plus beau succès est celui de permettre aux Sourds muets d’enfin pouvoir partager avec leurs amis « entendants » les mêmes émotions aux mêmes moments devant une même projection de cinéma. Aujourd’hui, une association Vauclusienne Signes 84 et l’association NYNOS, oeuvrant toutes deux pour […]

lytro-light-field-camera

Après l’arrivée du numérique et de l’intégration à la téléphonie mobile, voici ce qui sera surement la prochaine révolution dans l’utilisation de l’image photographique : la photo à mise au point différée ! Pour faire très simple, on cadre, on prend la photo et c’est tout. La mise au point pourra être gérée précisément, ultérieurement, […]

Espigoule se tire ailleurs Ban

Espigoule, bien plus que du cinéma ! En 1995 apparaissait pour la première fois sur les écrans de cinéma, avec le court-métrage la revanche de Monsieur Seguin, le nom d’Espigoule. Dès ce premier film, le réalisateur Christian Philibert s’amuse à mélanger les genres du documentaire et de la fiction pour atteindre un point d’équilibre quasi […]