BROKATOF
le blog collectif des membres du collectif
Les Trans sont des Super-Héros
Categories : Mondokatof, Reflexion, Zapping du Web | Auteur : duvalmc

(Et vice-Versa…)

Après avoir vu la scène choquante de l’agression d’une trans en pleine manifestation pour la démocratie en Algérie, j’aimerais ici faire un parallèle entre les super-héros et les personnes dites « Trans » de nos sociétés actuelles. Passé l’indignation devant l’ignorance et ses pathétiques déclinaisons, y’a des choses qui m’ont comme sauté aux yeux à vrai dire…

A l’origine du mythe, le super-héro est, lorsqu’il ne révèle pas ses supers-pouvoirs, moqué, victime d’humiliations quotidiennes et persécuté. Il est cet être « différent » qui va « transcender » son rapport difficile aux autres pour devenir surnaturel, défoncer les méchants et accessoirement sauver la planète.

Dans la culture populaire, de Marvel à DC Comics en faisant un crochet par Zorro ou Tarzan, dans leurs quasi-totalité, ces personnages de fiction ont un enjeu fort lié à la transformation. C’est même ce qui les distingue en premier lieu… Qu’elle viennent d’une phrase, d’un lieu particulier, d’un vêtement ou d’un geste, ce qui nous fascine c’est la métamorphose. Ce mouvement mystérieux qui nous fait passer du travestissement à la révélation de notre vraie dimension est ce qui nous fait le plus inconsciemment fantasmer dans ce genre de productions imaginaires. Cela nous renvoi directement à notre condition, à notre rapport à nous-même et aux autres, au raccourcis magiques qu’on aimerait tous pouvoir prendre.

Les personnes dites « Trans » sont victimes d’un enchevêtrement de discriminations puissantes: sexisme, misogynie et homophobie. Leur combat est mal compris et leur association au mouvement LGBT (« Lesbian-Gay-Bi-Trans »), représenté par la lettre « T » de « LGBT » peut desservir la compréhension de ce que c’est d’être trans. Être trans ce n’est pas forcément être homo, ce n’est pas une maladie psy, ce n’est pas un refoulement, un déni… Être trans, on pourrait dire que c’est avoir une polarité particulière, comme nous avons tous une polarité particulière en ce sens que certain(es) auront des degrés de féminité et de masculinité en eux. Autant de dergès différents qu’il y a d’êtres humains sur cette planète! Nos chimies internes, on s’en rend compte de plus en plus, déterminent un tas de choses dans notre façon d’être et notre rapport au monde, sans parler de l’importante proportion de bébé qui naissent avec deux sexes, ou 2 demis-sexes (oui ça existe!), ou autre particularités dont la nature est la plus grande pourvoyeuse. Sont-il pour autant des monstres? L’opération chirurgicale est-elle d’une nécessité évidente? Pourquoi la personne n’aurait pas le droit de grandir en l’état et de décider plus tard d’une éventuelle intervention ?

Pour revenir à nos super-héros, le parallèle est aussi pertinent à faire du point de vue de la navigation entre les sexes. Qui est le plus masculin? Qui est le plus efféminé? Clark Kent ou Superman? Batman est il moins féminin que Bruce Wayne car plus fort physiquement? Les anciens attribuaient aux femmes une tare mystérieuse dont la gente masculine aurait été dépourvue : l' »hysterie », Hulk n’est-il pas un peu hystérique? Et dans son nom même avec le « H » suivi du son « Q »? Et « un » homme » qui se transforme en « une » araignée ça vous rappelle rien? On est pas un poil dans le « transgenre » aussi? Sans parler du Surfer d’argent, androgyne de l’espace qui réussi à être apparemment nu sans avoir de sexe…

Le fait que cette scène ait eu lieu en plein Paris, ville qui passe pour être évoluée sur ces questions, au milieu de manifestants venus là, à priori pour invoquer une réelle démocratie en Algérie ou, tout au moins, la destitution du pouvoir en place, m’interroge à plusieurs niveau. Y’a-t-il eu un effet grégaire? Un effet de meute comme on peut en voir presque chaque jour dans les établissement de l’éducation nationale ? La jeune femme portant le drapeau, vient elle porter assistance (dans ce cas elle se serait plutôt adressé aux hommes autour…) ou vient elle rajouter à l’humiliation ? Il y a-t-il un aspect culturel dans le fait qu’on atteigne ce degrés de lâcheté ? Est-ce que cela a le moindre rapport avec la cause algérienne ? Les gens autour ont-ils déjà manifesté ?

Peut-être qu’il est temps d’identifier une cause « Trans » en tant que telle un peu plus large, un peu plus « grand-public »… Une cause épluchée dans ses spécificités comme dans son coté universel (et c’est par rapport aux super-héros que je prétend que la cause « trans » à une dimension universelle…). Peut-être qu’on aurait besoin d’avoir des bons articles de journaux qui parlent mieux de ça, de bonne pièces de théâtre, de bonne chansons et, pourquoi pas, de nouveaux bons films de super-héros.

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans les bacs depuis le 24 septembre 2012, « Nobody’s hotter than God« , le second album du groupe SOMA, est un véritable condensé de tubes et de compositions toutes aussi efficaces les unes que les autres.   Dès la première écoute de cet album, j’en suis même venu à me demander si les 4 membres du […]

Il s’appelle Hervé Attia, c’est un Ingénieur informaticien français vivant dans la Silicon Valley en Californie. Il adore le cinéma et les voyages ,et depuis quelques années, il parcourt le globe, sa caméra au poing, pour retrouver les lieux, les décors et les emplacements exacts où ont été tourné les films qu’il aime. Entre le […]

Depuis que ce site « Brokatof » existe, depuis plus de 6 mois environ, je me demande toujours, mais bon sang, mais alors, mais au fond… quel est le propos? quel est le fil rouge (sans faire de politique), pourquoi nous parle-t-on successivement de compositeurs de musiques de film, de l’infiniment je-sais-pas-quoi, de poteaux électriques ou de […]